Accueil ] Plan ] Contact ] Livre d'or ]
Remonter ] Pic Carlit ] Rulhe ] La Gardelle ] Carlit 2000 ] Pic de Turguilla ] Etang bleu ] Dent d'Orlu ] Les Pessons ] [ Picot ] Ludines ] Soularac ] Bassies ] Garbet ] Pic de Bassiès ] Pic de la Rouge ]

 

Les étangs du Picot (mi-septembre 2000)

Je vous emmène découvrir 4 étangs sur 4 niveaux, reliés par des cascades argentées. 

Le départ se fait 200 mètres avant le barrage de Soulcem. Équipés de nos sacs à dos et de nos bâtons, nous empruntons une piste signalée: "route sans issue", qui se transforme vite en chemin, et qui nous amène à une prise d'eau. 

A partir de cet endroit, nous n'allons pas arrêter de grimper jusqu'aux lacs successifs.  A notre gauche, le ruisseau nous accompagne dans nos efforts. Maman et Patapouf sont devant, et ils s'arrêtent de temps en temps pour nous attendre, moi et papa. 

A une halte, maman nous interpelle, en montrant du doigt une direction. Agréable surprise : des isards ! il y en avait 6. Papa a vite sorti la longue vue et nous avons pu les voir de très près. Super ! j'étais vraiment contente ! voilà qui me récompensait de mes efforts. D'autres randonneurs arrivaient derrière nous, et les isards inquiets, sont partis. 

Nous avons continué notre grimpette, pour arriver à des orris. Ils sont arrondis et recouverts d'herbe. Avec la lampe frontale, nous en visitons un. Il est aménagé pour accueillir le berger et ses moutons. Le plafond est bas , il faut se courber. L'intérieur est assez profond. La visite terminée, nous en profitons pour grappiller quelques myrtilles entourant l'orri. Puis, nous repartons, Le sentier n'arrête pas de monter, les jambes me font un peu mal. Mes parents m'encouragent en me disant que nous allions bientôt apercevoir le premier lac. 

Effectivement, après avoir franchi une petite vire aménagée dans des rochers nous l'apercevons. Nous décidons de nous y arrêter pour manger. Le temps est splendide, pas un nuage, et j'ai très chaud. J'ai envie de me tremper les pieds dans l'eau et peut-être plus! Mais, le "plus" je le retire tout de suite car l'eau est très froide! Papa plonge sa montre, et 16° s'affiche. Je ne rafraîchis donc que mes pieds. 

Une fois restaurés et reposés nous rendossons notre sac à dos, pour rejoindre le 2ème lac. L'ascension se fait dans les rochers. Le deuxième lac, est plus grand que le premier. Une petite halte, pour admirer ce site sauvage, il n'y a pratiquement pas de végétation. 

En route pour le troisième lac. Il nous faut à peu près 20 minutes pour l'atteindre. Quelle récompense! IL est très grand et d'une grande beauté, d'un bleu très profond. J'ai encore envie de me tremper les pieds. Maman râle un petit peu car il faut se déchausser, mais tant pis, j'insiste, c'est tellement agréable! Assise, les pieds dans l'eau, mes parents me montrent le pic du Picot. Pour l'atteindre il faut grimper environ 500 mètres. Cela faisait beaucoup pour mes petites (mais costaudes) jambes qui venaient de grimper 700 mètres. 

Nous décidons donc, de laisser le Picot pour une autre fois, et de monter au lac supérieur qui lui, ne se trouve qu'à 200 mètres plus haut. Nous longeons le troisième lac,et continuons notre ascension dans de gros blocs. Puis, nous retrouvons, un sentier très raide. 

Après 30 mn nous pouvons admirer le quatrième lac, qui est également très beau. Nous restons là un grand moment. Dans le ciel, au dessus du Picot des vautours fauves. Avec la longue vue, nous remarquons qu'il y a des randonneurs aux sommets du Montcalm et du pic de Malcaras. Il faut penser au retour, il se fera par le même sentier. J'ai trouvé la descente assez pénible pour mes pauvres cuisses. Mais le lendemain, tout était oublié à part les lacs, les isards, les vautours et le paysage. 


Accueil ] Remonter ]

 Pour toute question ou remarque concernant ce site Web, envoyez un email à
 Dernière modification : 27 novembre 2002  

Classement de sites - Inscrivez le vôtre! Hit-Parade